Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

A pulizza dinù a dice...



Nant'à Le Parisien u sindicatu FO Police ne chjama à u ministru di l'internu per avè di più mezi.

Dumanda chì u guvernu "reconnaisse clairement qu'il y a de la mafia en Corse" è "que l'on nous donne les moyens, comme en Italie, de la combattre".

Si pò leghje in l'articulu :

«La question est de savoir où se situe le blocage», a ajouté le syndicaliste, rappelant que, «jamais autant de gens n'ont été protégés qu'actuellement par la police en Corse» depuis 1998, année de l'assassinat du préfet Claude Erignac qui fut suivi par une chasse effrénée aux militants nationalistes tandis que prospérait le grand banditisme.

Hè detta.

Le Parisien

l'11 di Ghjugnu 2014



1.mandatu da ernestu u 11/06/2014 20:50
Quandu i naziunalisti a dicianu passavanu per scemi....

2.mandatu da acquaviva jean luc u 12/06/2014 00:50
tuttu he dettu i ladri e l'assassini a u putere cun l'aiutu di u statu francese!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Novu cumentu :