Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Ciò chì ci vole à ritene di Bastia - Lille

Serata riesciuta in Furiani : una chjiba, un terrenu massacratu, dui guardiani à paghjolu, sempre a peghju difesa d'Auropa è una suspensione chì ci hà da cascà nantu.



Quandu Tony vole difende à Fredjy, u Sporting hà da pagà caru...
Quandu Tony vole difende à Fredjy, u Sporting hà da pagà caru...
  • Site inchieti per u statu di a famosa "plus belle pelouse d'Europe" ? Ùn vi ne fate, cù a suspensione chì Bastia hà da pigliassi, ("sursis" di duie partite è sanzione pè l'incidenti di u derby ancu cascata...), turneremu à ghjucà in Furiani di ferraghju 2013.

  • Ùn si sà ciò chì Fredji Harchay, l'assistante di Tony Chapron, s'hè pigliatu in capu versi u quarantesimu minutu. Certi parlanu d'una pezza di 20 centimi o d'un chewing gum. D'altri dicenu ch'ellu saria statu un scarpu, l'ultimu libru di Jérôme Ferrari, un pentone, un fustu di castagnu, un pneu, una rustaghja o ancu una 106 Kid. Misteru.

  • Manuel Valls hà reagitu à st'incidente : "Si les Corses savent qui a jeté le projectile sur le juge de touche, qu'ils parlent".

  • S'è vo sapete ciò chì s'hè passatu, chjamate dunque a pulizza. U prugettu di Christiane Taubira vi permette di testimunià di manera anònima è u statutu di "repenti" vi prutegerà.

  • Ancu di grazia ch'ellu ci hè a crisa à l'UMP, o sinnò "les incidents de Furiani" et "le retour des vieux démons" farianu l'apertura di tutti i JT.

  • Aspettemu a surtita di u libru di Tony Chapron "Dans l'enfer de Furiani : seul face aux hooligans corses".

  • I direttori di ghjocu di a LFP sò diventati eccelenti cumedianti.

  • Frédéric Thiriez ùn hà ancu reagitu, hè normale, in stu mumentu hè in RTT. Ma dumane, faleranu scutrate nant'à u Sporting...

Eccu, sì a LFP face bè u so travagliu, ùn si ghjucherà più à Armand Cesari pè l'annu 2012. Bone vacanze à tutti !

u 29 di Nuvembre 2012
U Webmaestru



1.mandatu da A Leva u 29/11/2012 08:29
Corsica è Sporting "même combat" ... Da ride ma veramente inchietante ! Quale so i respunsevuli? Torna i corsi? Quelli chì sanu è chì ùn dicenu nunda? U statu (a liga)? Chì si campa di vedeci fallà in i trafondi di scimizia? ... U fattu si stà chì torna una volta rinculemu ind a nostra credibilità !

2.mandatu da stumacatu u 29/11/2012 13:07
U fertu... ch'un n'ha nisciuna ferita... hà purtatu lagnenza !

Bravu à stu sumeronu ch'ha fattu sta nuvella scimità : un n'aspettavanu che quessa per aruvinà u Sporting !!

Semu veramente un populu d'asini imbastati.

3.mandatu da #gattivu u 29/11/2012 15:37
Aghju trovu què :

Vu que ça part dans tous les sens et qu'un peu tout et n'importe quoi est à mon sens dit depuis hier, voici une libre opinion que je demande aux modérateurs de laisser en sujet distinct.

1. Les évènements (lancers d'objets réels ou supposés) ont été délibérément grossis et nous étions attendus au coin du bois comme jamais.
2. J'accuse le juge de touche d'avoir choisi le 1er prétexte pour faire arrêter le match, sachant qu'il allait être suivi à 100%. Ce qui permet aujourd'hui que l'on parle de ce triste sire, pour la 1ère fois de sa carrière.
3. Les propos de Béria avant le match (qui s'appuyait sur l'inutile comparaison CAB/SCB par rapport à Lille évoquée par le coach) et l'attitude d'emblée de Payet auraient du nous alerter et nous rendre plus vigilants que jamais: au contraire nous sommes tombés directement dans le panneau.
4. L'attitude des dirigeants hier au stade a été respectueuse et compréhensible. Ils sont simplement venus dire ce qu'on leur avait dit côté officiels: à savoir que le match serait arrêté au prochain incident.
5. Les "anciens" qui ont visiblement été nommés ce matin sur RCFM et qu'on voit parait-il sur les images hier soir, anciens dont je précise que je fais partie, ne sont pour rien dans ce qui s'est passé hier soir côté Sud. Nous disions simplement que le juge de touche montait une affaire de toutes pièces (et c'est le cas de le dire...).
6. La pression à laquelle est soumise le club depuis des mois vu que nous passons chaque semaine en commission et que le gros morceau (à savoir le jugement des incidents du derby) est imminent, fait qu'à mon sens le dépôt de plainte des dirigeants étaient inéluctable.
7. Ceci étant, quand le procès en sorcellerie débutera après les sanctions qui seront prononcées certainement Jeudi prochain, il conviendra de rappeler que les dirigeants ont été tout autant fauteurs de suspensions et d'amendes, que les supporters ces dernières saisons.
8. Dans ces conditions, tout rejet de la "faute" sur une composante exclusivement du club, serait à la fois incompréhensible et inacceptable.
9. Cependant on se rend bien compte aujourd'hui que nous sommes arrivés au bout du chemin et que la sensation d'impunité qui prévaut chez certains et très peu nombreux supporters est en train de vivre ses dernières heures.
10. Il va certainement être nécessaire, pour ne pas dire indispensable, qu'on se mette tous ensemble (dirigeants compris) autour d'une table, pour faire notre autocritique.
11. Je m'inclus le 1er dans cette optique là, puisque je n'ai pu m'empêcher de poursuivre l'atroce juge de touche contre Valenciennes, ce qui a peut être contribué au passage du rapport du délégué concernant ce match. Je n'ai donc aucune leçon à donner à quiconque et j'aimerais que tous les gens qui ont été un jour pénibles dans ce stade (c'est à dire énormément de monde) en fassent autant.
12. Cette concertation avec les dirigeants pour crever l'abcès doit être effectuée sans délai, dès que les sanctions désormais inéluctables, tomberont. A cette occasion le fameux slogan UNITI VINCEREMU va subir une sacrée épreuve du feu.
13. Car il y a de façon très nette aujourd'hui un risque important de fracture entre les composantes du club, pour ne pas dire à l'intérieur de la composante "public" elle-même. Je dirai même que cette fracture existe déjà et qu'elle ne date pas d'hier soir mais du match à Timizzolu où des comportements graves se sont produits dans notre tribune, avec l'explosion de BA qui auraient pu faire de gros dégâts sur des Bleus, alors même que les groupes organisés et le club avaient demandé de ne pas apporter ces objets.
14. Dans ce panorama, les joueurs ne doivent pas être isolés. Puisqu'ils sont de facto intégrés dans le UNITI, ils devront mettre les mains dans la merde car avec les 3 buts d'hier soir celà fait quand même 18 buts encaissés à Furiani en 10 matches, du jamais vu dans l'histoire du club. Or, on constate que les incidents éclatent à 90% quand le club est mené à domicile.
15. Que chacun se mette dans l'idée que nous supporters allons être seuls contre tous. S'il y a bien une catégorie qui ne suscite que peu de solidarité et qui accumules les préjugés, c'est bien la notre. Or, tachons de ne pas pleurer et dès aujourd'hui commençons à travailler tous ensemble pour faire en sorte que le club n'ait plus à trembler à chaque match. Ce combat va être l'affaire de tous et il serait bon que ce forum en donne l'exemple.

CONCLUSION
- on peut comprendre l'inquiétude constante et la position intenable des dirigeants, sachant de surcroit que certains d'entre eux sont littéralement vomis par les instances.
- je peux comprendre l'émotion de PMG, mais l'engage à lancer au plus vite un message de rassemblement. Ce n'est aucunement par des noms d'oiseaux que nous sortirons de là, même s'il est légitime que chacun pense ce qu'il veut de tout ça.
- il est essentiel et urgent que cesse à Furiani et à l'extérieur cette sensation que nous sommes toujours dans les années 60-70 et que tout va passer à l'as. Il faut passer de la logique du "ET ALORS" à une ligne de conduite claire et acceptée par tous, faute de quoi oui, après avoir sauvé le club nous le coulerons nous-mêmes.
Ce travail est à faire par chaque supporter, à commencer par l'auteur ces lignes. Si ce forum doit ne servir qu'à une chose aujourd'hui c'est à ça, la réalité du terrain et du reste appartient aux autres composantes du club.

UNITI VINCEREMU
FORZA BASTIA

4.mandatu da trompe la mort u 29/11/2012 18:03
Ava ci vole a stringhje u culu sin'a fine di a stagione .
(Lancer d'objets réels je les vois tous les samedis soir dans la tribune sud un jour sa passe et autre sa casse ,rien a dire, sanction a la sortie .
Certe cette équipe est exaspérante cette année ,y a des saisons comme ça.)
Ci vole a fa cun a nostra squadra tenimu forte ,basta a mantènesi per quist'annu.

5.mandatu da trompe la mort u 29/11/2012 18:14
A maio parte di a ghjente venenu per fighjula una partita di ballo ,é si tenenu bé.

6.mandatu da Ghjuvan Filici u 29/11/2012 20:14
Iè ma ci n'hè sempri à futta a merda, à creda chì a viulenza, o l'agressività, hè un valori pusitivu di l'identità. È a maior parti di l'aienti nurmali, à forza, ùn pirdarani più u so tempu è i so solda à sustena un club chì ghjoca sempri annant'à u filu di u rasoghju. U prublemu hè chì di u passatu, ùn si riteni chè i cunnarii cridindu ch'iddi sò provi straurdinarii.

È u prublemu hè chì in Furiani, si risica sempri di varcà i limiti, l'anni passani ma 'ssu sintimu malsanu si manteni. Pensu chì i 4 squatri corsi in i divizioni prufiziunali sò un miraculu, una furtuna pà l'isula. Ma l'affari ùn hà da durà, parchì a rivuluzioni di u spiritu chì duvaria accumpagnà tamanta riescita spurtiva ùn hè ancu à fassi.

7.mandatu da Didier Avostra u 30/11/2012 11:05
+1 Ghjuvan Filici

Ma cumu mantene un spiritu corsu in i stadii asseptizati di u foot bizness di a nostra epica ?

8.mandatu da Ulongu u 30/11/2012 12:28
Tuttu què per un chewing gum ?!
U prussimu chì lampa qualcosa, ch'ellu lampi un parpaing di 20.
O mancu pagaremu per qualcosa...

9.mandatu da Linguatorta u 30/11/2012 14:31
Vulerebbe sapè in fine di stagione quantu sò custate e cunerie di i sustenitori à u Sporting. I dirigenti sì danu tantu male invece chì d'altri tiranu à l'inghjò. Ch´elli prisentinu dunque u contu.

10.mandatu da aurevoir a jamis u 30/11/2012 19:59
La ligue !! la Ligue on t'en...e
La ligue! !! la ligue on t'en...e
La ligue 4 matchs de suspension
La ligue Bastia en ligue 2
La ligue t'a en...é.

11.mandatu da Putanaccia gobba u 01/12/2012 10:19
L'affare pare stranu. U ghjudice à cantu à l'arbitru di u macciu ùn era micca un ghjudice ma u giurnalistu Antone Albvertini.... Ch'ella ùn sia un'inchiesta per una televisiò parigina ...

12.mandatu da stumacatu u 01/12/2012 17:30
Grazie à un nostru amicu chi c'hà dettu l'amore (cunisciutu) di certi per u Sporting...!!

Si di no, si po vede che principianu e vindette...

"Uniti vinceremu" ?

Lasciatemi ride, cume sempre in Corsica, per tuttu, à a prima difficultà un c'hè piu nisciuna sulidarità ma a guerra !!

13.mandatu da GBA u 03/12/2012 22:02
Forse dinù chì hè dinù a colpa di i dirigenti chì anu lasciatu dì n'importa chè...

U tippu ùn era micca feritu chì s'hè pescu in capu una pezza di...10 centimi...

Un l'aghju lampata eiu chì ùn aghju chè biglietti di 500 in stacca...

Dopu hè vultatu è a ci hà ficcatu in l'o torna 45 minute.

Per un tippu mezu mortu curria cum'è un caprettu è tutti i muntoni imbellavanu di vergogna u lindumane à u Foru di RCFM...

Novu cumentu :