Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

E custruzzione illegale : i limiti di l’azzione pulitica publica

Dumenicu Gambini di U Levante spiegava l’altru eri, nant’à RCFM i limiti di u so associu.



E custruzzione illegale : i limiti di l’azzione pulitica publica
« Ùn pudemu micca fà un prucessu contr’à ogni custruzzione illegale. Ci mancanu i mezi umani è finanziarii. Ùn ci vole micca fà un prucessu contr’à ogni prugettu ma contr’à ogni casa d’ogni prugettu. Hè un sprupositu ! » Per vede u listinu di i prugetti di custruzzione nant’à u liturale, cliccate quì ! Certi diceranu chì ci vole una lege. Ma u peghju, hè chì a lege esiste digià... Allora chì face a putenza publica? Pare ch’ella abbia d’altri penseri chè a so appiecazione. Tenite per esempiu a lettera di u Prefettu à a DDE o stu filmu chì mostra à Camille Drinker pruvendu di strappà un passa dirittu per Jean Reno…

Dura lex, sed lex, ma chì hà soldi è amicizia torce u nasu à a ghjustizia… « Suivant que vous soyez puissant ou misérable… » dicia dinù La Fontaine !

S’ellu ùn basta u levante, a farà una libecciata di quelle capicursine à sustituisce si à a l’imputenza, è u lascia corre di u Statu, da sbrisgiulà unepochi di casamenti ?




tags : bétonnisation littoral corse


u 17 d'Aprile 2008
Sbanditu



1.mandatu da GWM u 17/04/2008 19:08
ALLORA CHI FÀ?

2.mandatu da in cauda venenum u 17/04/2008 19:58
vergogna e disgrazia a tutti quelli chi facenu in sorte ch'ell'un ci fermi piu nunda a tutti i techji e i scrucconi chi venenu qui per arrubacci a nostra terra si credenu sopr'a Diu contanu cumprassi ancu a nostr'anima VERGOGNA A QUELLI DI QUI CHI FACENU IN SORTE CH'ELL'ACCADESSI STA SITUAZIONE

S'HANNU CUMPRATU U SOLE
E SFRUTTATU TANTE TARRE
CI CUNTANU E SO FOLE
PE LAMPACCI TUTTI IN MARE
L'ASSASSINI

3.mandatu da kifà? u 17/04/2008 20:20
è avà, cosa ci anu da spiegà, i MOUS ?



4.mandatu da Corsica Nazione u 18/04/2008 10:15
Corsica Nazione Indipendente a pris connaissance avec consternation de la décision du Tribunal administratif concernant la villa de Monsieur Séguéla, ainsi que d’autres projets portant atteinte à notre patrimoine naturel.

Pour autant, cette décision ne surprendra que ceux qui pensent que la loi française et les tribunaux français représentent un rempart contre la dégradation de notre littoral. Ou encore ceux qui estiment que l’accès aux responsabilités locales dans le cadre de cette même loi française permettrait de régler tous les problèmes qui assaillent notre peuple, comme celui de la dépossession en matière immobilière. En effet, en l’état du droit français, même si tous les maires corses en avaient la volonté, ils ne pourraient s’opposer à cette dépossession.

Sans sous estimer la valeur et la sincérité du combat des associations de défense de l’environnement, Corsica Nazione Indipendente rappelle que si notre pays a été jusqu’ici épargné par le béton, c’est grâce aux Corses qui ont souvent sacrifié leur liberté et parfois leur vie. Dans le domaine du foncier comme dans les autres, ce n’est qu’à travers la reconnaissance de nos droits nationaux, y compris celui de faire la loi dans notre pays, que nos intérêts fondamentaux pourront être préservés.

5.mandatu da Nutizie di l'AFP u 18/04/2008 10:27
e tribunal administratif de Bastia a autorisé le publicitaire Jacques Séguéla à poursuivre la construction d'une résidence secondaire à Cala Longa, sur le territoire de la commune de Bonifacio (Corse-du-Sud), dans une ordonnance rendue jeudi.

M. Séguéla avait dû suspendre la construction d'une villa de 568 m2 le 28 février à la suite d'un référé suspension instruit à l'initiative de l'Association bonifacienne comprendre et défendre l'environnement (ABCDE) qui regrettait le "mitage" d'un site vierge par cette construction.


Dans son ordonnance rendue jeudi, la présidente du tribunal, Lucienne Erstein, a motivé sa décision par "la présence d'éléments de droits nouveaux et de nouvelles explications".

Le tribunal administratif a débouté ABCDE dans ses actions en référé concernant deux autres permis de construire délivrés à un avocat lyonnais, Xavier Delsol, pour une villa de 348m2, et à la SCI Casa di Fiori, représentée par Marc Sulitzer, cousin de l'écrivain Paul-Loup Sulitzer, pour une résidence de 2064m2.


6.mandatu da Quill'altru u 18/04/2008 13:24
Ghjè a Bistuca chì t'avia a raghjò ind'u s'articulu nantu à e custruzzioni in giru à a torre di Saone : l'ultima parata è u fronte !

7.mandatu da Yvanuterribule u 18/04/2008 17:30
avà ch'elli vaghinu i "muderati natio" detti ancu " natio bobo" à parlà è à spiecà à Seguela è à u tribunale amministrativu, u liturale, l'ambiu, e lege, e regule è tuttu cio ch'elli volenu ... EVVIVA U F......!!!!

8.mandatu da ribella u 19/04/2008 16:21
Focu à a ceppa!
Ci vuleria una spiegazione di Simeoni, hè a u" pede di u muru " qui ! un basta a lotta contra l'independentisti di l'Assemblea , hé contra i culunizatori chi ci vole a battesi tutti i mezzi sò boni , dà u dialogu cume Matignon, à u restu quand'un chè piu suluzioni ! almenu ch'elli un voglie anch'ellu a legione d'onore cum'è uni pocchi ! "I am the dream" : chi soniu!

9.mandatu da orsu u 19/04/2008 17:45
240000 habitants 80000 corses environ. nous pouvons bientot prendre le bateau pour un pays etranger.courage chers compatriotes

Novu cumentu :