Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Evviva à Barbier !

Christophe Barbier ùn ci tene sempre micca caru, ma hè bon segnu.



Evviva à Barbier !
Barbier ùn ci pò pate è a face sapè quand'ellu pò.

L'ultima volta hè stata in un edituriale in L'Express di u 21 nuvembre è nant'à iTélé u 16 nuvembre.

Hà fattu reagisce à Jean-Guy Talamoni nant'à u so blog è à Edmond Simeoni nant'à u soiu.

Bon ùn dice nunda d'orìginale : "il vaut désarmer la Corse, il faut dire aux Corse :'rendez vos armes". Trippa si l'arme chì tombanu in Corsica ùn sò micca quelle di i cacciadori, ma quelle di l'ammazzadori prufessiunali. Nò, l'assassini di a maffia ùn dichjaranu micca e so pistole in prefettura.

Nunda d'orìginale dinù quand'ellu parla di a famosa "omertà" (parolla chì d'altronde ùn hè micca corsa è ch'ùn esiste micca in corsu) : "il faut poursuivre tous ceux qui refusent de témoigner et dont on sait qu'ils savent quelque chose, qui ont vu quelque chose. Il faut combattre l'omertà en disant que ne pas témoigner témoigner c'est déjà avoir un pied dans le crime". Per quesa li rimandemu à u testu di Pierre-Laurent Santelli.

Di siguru chì u Statu è a pulizza sanu tuttu di ciò ch'ellu si passa ind'è i malfattori è ch'ellu ùn vole metteci i mezi pè sbarazzassi di i maffiosi.

Ma u nostru amicu Barbier cunclude cù sta frasa : "la violence est dans les gènes, elle est culturelle" è in L'Express parla di "défaut génétique de la Corse".

Felicitazione à ellu ! Vince u premiu Poniatowski 2012. U ministru di l'internu chì avia mandatu l'armata in Aleria in 1975 avia dettu chì i Corsi anu un "chromosome particulier de la violence".

Ramintemu chì stu grande analistu francese ci avia un ghjornu prumessu un tristu destinu, dicendu chì "un jour, Corses et continentaux unis et enfin réunis, riront ensemble de subtiles plaisanteries, dans un Bienvenue chez les Chtis à la sauce corse".

In fine di contu, tantu chì tippi cum'è Barbier stuperanu u so odiu culunialistu nant'à noi, serà bon segnu. U ghjornu induv'ellu ci tenerà caru, serà chè no seremu morti.

U prublema ùn hè micca Barbier, ma tutti i funziunarii in l'amministrazioni mandati in Corsica chì pensanu cum'è ellu è chì sò quì in missione per ammazzacci.

u 4 di Dicembre 2012



1.mandatu da Klaus Barbier u 04/12/2012 23:27
Effifa u me vigliolu! Donnerwetter!

2.mandatu da Www u 05/12/2012 00:15
KLAUS BARBIER !!!!

MDR Eccellente !!!!

3.mandatu da rinucciu u 05/12/2012 00:27
Ch'ellu vochi fassi sbribbà e c... da un sameru di u pianu di u Cusciò. A sola affari hè chi issu stronzu hè u ghjurnalistu di u sistemu chi ripetti in i medii u pinsamentu di l'architettura statali francesa.
U ci po patte ? Hè bon segnu : Barbier BHL Chevenement i trè mulizzi di l'apocalizza francesa; à fassi insultà da a rimigna hè un onori è un segnu di saluta di spiritu. allora tinimu bonu di pettu à u pinsamentu unicu!

4.mandatu da aiotuttiifratelli u 05/12/2012 08:17
M'aghju da campà sta dumenicata....aghju dà fà qualchi disegni nant'i muri.."Barbier manghjà mi u minchju" "Barbier putanaccia" "Barbier luviaccia" "Barbier pedophile" etcera.....

5.mandatu da a capra u 05/12/2012 08:22 (da un teleffuninu)
Senza vule principia una nova polemica, pensu chi dumane se qualchisia tene u stessu discorsu parlendu di larabi o di i bretons o i ch'tis (postu chi i francesi tenenu cusi caru i ch'tis) à da esse una bella cumeria. Ma annanta i corsi si po di...

6.mandatu da sgaiuffa u 05/12/2012 08:29
no comment!!!!!..................

7.mandatu da aiotuttiifratelli u 05/12/2012 08:32
ie chi si po di ...parchi quantu ci n'hè Corsi impizzutItI?quantu ci n'hè Corsi chi preferiscenu pensà cum' "i francesi " pà avé una bedda carriera pulitica?so elli chi ci tumbanu!!!

8.mandatu da ScortuAssai u 05/12/2012 08:56

"Gènes", "Génétique"...
E parole impieghate dicenu di più nant'a ellu che n'ant'a noi.
Guardatelu : un metru e nunda, maladicciosu, nè omu ni donna, capillacci di funa, pelle senza sangue... u veru difettu geneticu hè ellu, una zinzallaccia chi si piglia per un cobra !!

9.mandatu da imlherbissu u 05/12/2012 09:01
à mè e cacciate di Klaus mi vanu propiu!! iè chì sò viulente babbu, mamma è caccari dinù eranu viulenti: e pieve sottu à i pisani, i cancellieri sottu à i genuvesi..pianu Terrier sottu à i francesi (1mu padduc) Ponte Novu...14.18 tandu sì, simu stati VIULENTI, 39.45, 75 Aleria cù tutte e cumbricule cù i pedi neri ( cavalerie, chaptalisation.. è ne passu.... ) l'egu sopramisuratu di u sburgnone di Thiel, Clavier è u rimantu di Rossi à fà si leghje..(ùn pensate micca ch'o sia in favore à i prefetti di pulizza!!, matrimoniu di u Principe Jean, cù pulizze, crs, eliccoteri ch'elli falessinu à piglià u bagnu in Saone, vogliu parlà di a povera famiglia Darty...l'ascultere di u populu sanu: ch'ella sia Mariani, Federicci (cumu e chjappanu e valisge da cumprà i testimogni?),Costa è u Niolu, Paoli, Leoni, i russii in Purti Vechju, i Latinos in Aiacciu.. IE O SGIO BARBIER , EO SO VIULENTE ASSAI, ASSAI È TU CUMU TI TROVI CU U TO STRACCIU ROSSU!! ci n'hè una techja di ghjente cum'è tè, cummencia pè fà un'analisi di i to lochi è di a to ghjente è po dopu venerai à dacci lezziò, ma pensu chi tu, arnese è praticante di a viulenza, cultivadore di u nunda, manghja merda in perdizione, ùn emu micca lezziò da ritene da tè, in quantu chè à u to ministru di e finanze francese ( i puliti) dilli di chjode i so conti di Svizzera!!!
E bè O zitè mi sentu megliu, quasi quasi mi paria ch'ellu capia u corsu!!!

10.mandatu da Acqualacciu u 05/12/2012 09:30
@Basta: pensu chì sta "puesia" si pia a u terzu gradu!
Tempu di "Mirvella"!

Anc'à sai chì c'hè Klaus Barbier pè salvà u naziunalismu.

11.mandatu da ghjuva u 05/12/2012 10:15
a me cio chellu pensa di noi mi ne caccu!!! ma o ghjente un mi ne smentite che quasi tutti i frencesi e laltri chi stanu inde noi pensanu cume ellu.. aprite lochji e larechje..alora torna una volta una solla suluzione A F F. ma disgrazia.ente ci legemu manghja da tutti..

12.mandatu da Zeruffu u 05/12/2012 10:56
Barbier parla di i Corsi, cum'è Maurras parlava di i Ghjudei ind'è l'anni 30.


13.mandatu da Corbiatu u 05/12/2012 11:08
vi sbagliate, ùn hè micca Barbier chì hà dettu què, hè Corbier di Dorothée.

14.mandatu da Altu Taravu u 05/12/2012 11:21
Klaus Barbier ùn hà sempri micca capitu chì a Corsica ùn hè micca a Francia...
Ùn seria micca u figliolu di Chevenement?

15.mandatu da bipu-bipu u 05/12/2012 12:25
L'altra volte, inde yves Calvi, Barbier ha dettu ch'ellu ci vuleria custrui di HLM nantu i campusanti perche un ci he piu di terranu in Parigi. Tamantu tontu !

16.mandatu da ANTO u 05/12/2012 14:51
So tempi e tempi ,a scrive tamante cunnerie nantu a ellu li si da raghjo .E un poveru tipu ,chi tène sempre u listessu discorsu razzistu ,ch'ellu ci vole a piglia pè cio ch'ellu è :nunda ,parole azzese di un picculu chi si crède grande .

17.mandatu da Grossu panzutu u 05/12/2012 14:52
Chi vulete fà i francesi annu una longa tradizione di "testimunià" pè l'opera maio di a ghjustizia... Ramintemuci i millioni di lettere mandate a i bosci bel esempiu di cittadinanza francese!

Pè analisi nantu a l'arme so falze quante viziose. L'arme chi uccidenu in Corsica so listesse che quelle in marseglia o in palermo. Puntà a passione di i Corsi pè l'arme a caccia e u tiru in l'aria u 31 so simpliciamente una manerà di fà culpapilizà u populu anantu a so cultura pè ùn vede a realità di a viulenza in Corsica.

Quella d'un pudere maio di u soldu cun milliarde chi giranu in tornu a a famosa "dessacralisation". Quella d'un sviluppu turisticu massicciu e di l'ecunumia "residentielle" bling bling people, vulsuta da a francia e chi hà un effettu disastrosu nanta a sucietà corsa!!!

Allora cuntinuemu a dà raggio a tipi cume barbier a colpi di "o frate des flics il en fau ia trop d'arme ao" e cuntinuemu a chjode l'ochji nante e vere ragio di a viulenza. (d'altronde l'arma ùn hè che un stuvigliu, cume una piola una vittura o un cultellu di cugina)

Pè fini nant'a l'omerta sta rifarenza franco francese chi rimanda u pinzutu lambda a a so mitulugia meriméana nanta Corsica serve a piatta una verità tremenda. Simu u rughjonne u piu fliccatu d'auropa, sannu tuttu ma un facenu nunda!!!

A noi altri Corsi di sta noi stessi e di ricunnosce i veri nemichi (soldu, speculazione, emigrazione suldadia massicia, statu d'accunsentu cumplice o ancu a volte urganizatore!!!) senza cascà inda trappula mediatica francese chi vuleria fà culpapiliza a nostra cultura a colpi di "cliché"!

18.mandatu da Calvoise u 05/12/2012 15:13
Mi da a voglia di rende !

19.mandatu da Nisuna u 05/12/2012 17:13
Les Corses tombent-ils facilement dans le règlement à l'arme à feu ? Oui
Les Corses sont-ils globalement des criminels violents ? Non, il suffit de voir les stats de l'INSEE.

Vive la langue française, langue de notre patrie !

La France aux Français !



(macagna, chì nimu surtessi a pistola)

20.mandatu da ghjuva u 05/12/2012 18:07
mai fattu peura!!!!

21.mandatu da Corsi-k u 05/12/2012 20:48
Ah ah o ghjenti mi pari chi certi (ancu assai, micca tutti) cui sta sera sò peghji cà a parsonna ch'eddi cercani à cundannà e chi è cundanevuli, ma.

Razzisti, che vò scrivitti in corsu, in francorsoru o puru in francesi un v'inchieteti chi setti di un populu stessu : di u populu di quiddi chi si sò resi, di i pauronni, di i vigliachi chi cercani i debuli.
Abbocca à i corci !
E... caleti u capu davanti à i putenti e à i preputenti, ch'un si sà mai.

Bonna sera vi salutu
Cu la zucca e cu l'imbutu !

22.mandatu da ca u 05/12/2012 22:58
svp arretez ce desastre vous faites plus de mal que de bien a la corse svp fermez ce blog de merde

23.mandatu da Ubabbu u 06/12/2012 05:52
Chì si po dì, micca tantu, seria tempu di dumanda à u statu francese è à u so porta voce barbier di fà un museu per riconnosce i corsi è dopu custruite campi in polonia. Bravu ô sgio Barbier quandu à storia si riscrive.

24.mandatu da aiotuttiifratelli u 06/12/2012 09:06
ca A raghjone ghjè a nostra forza! populu vivu populu corsu

25.mandatu da J G u 06/12/2012 10:57
A Bronski le rat --- lascia e mamme tranquille ! si certe donne facenu e putane un hé micca pe u so piacè ma per quellu di l'omu chi un si sà micca adoprassi di e so mani piutostu che di prufità d'una disgraziata , Ssu scrittu m'ha stumacatu ! ma a vergogna hé per tè solu , micca pe i corsi o i francesi chi ti legneranu !

Stuppà vole di : déboucher
Sputà vole di : cracher

26.mandatu da Mérou 2A u 07/12/2012 20:10
Ci vole à tumbà lu !

27.mandatu da PopuluSumerone u 08/12/2012 12:32
In risposta à Barbier, sta lettera mandata à l'Express a settimana passata :

Cher Monsieur Barbier,

Je viens de regarder votre chronique sur I-Télé et je me décide à prendre la plume pour vous remercier.

Car je vais vous dire : moi je sais et je vais parler, comme disait Mr Santelli à Mr Vals il y a peu de temps. Je suis Corse (je m'en excuse) et donc génétiquement malhonnête : je plaide non coupable, je n'avais pas demandé à naître sur cette île de truands. La vie est mal faite, c’est le destin commun à la culture métèque méditerranéenne ... Mais je travaille honnêtement, ce qui d’ailleurs me rend louche aux yeux des 299.999 autres voyous qui vivent sur cette terre Corse.

Je m'en remets à vous et à vos cercles parisiens pour parler et dénoncer ce que je sais, certain que vous relayerez ces informations en haut lieu et encore plus certain que votre intervention permettra à la France, enfin, d’éradiquer la violence congénitale en Corse.

Merci, Monsieur Barbier, d'être mon porte-parole et oserais-je le dire! : notre porte-parole.

Car depuis plus de 10 ans (et certainement ni l'Express ni les autres médias nationaux n'en ont pas eu connaissance, c'est bien regrettable vous l’avouerez !) la société civile corse regroupée au sein d’associations inconnues de vous (U Levante, Le Poulpe….) dénonce régulièrement le blanchiment d’argent sale à travers les investissements immobiliers rendus possible grâce aux PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui fleurissent en Corse comme les pâquerettes au printemps (je conviens que cette image bucolique n’a que peu de rapport avec le sujet, mais elle me plait).
Je parle ici de sommes imprononçables par le commun des mortels tant il y a de zéros derrière les premiers chiffres.

Beaucoup de ces PLU ont été pensés et édités au mépris des lois françaises (oui, « françaises » vous avez bien lu !) relatives aux différents zonages constructibles et inconstructibles ainsi qu’aux ratios de construction en rapport au nombre d’habitants dans une région donnée et aux prévisions de développement de cette même région (n’hésitez pas à relire la phrase, c’est d’une telle complexité ces lois !).
Certains élus corses sont véreux (vous m’excuserez de vous faire remarquer que vous en avez aussi chez vous ; je dis « chez vous » puisqu’à vous lire il y a « nous » d’un côté et « vous » de l’autre), d’autres sont plus honnêtes, de simples êtres humains qui reçoivent des pressions contre lesquelles il est difficile de lutter tout en restant en bonne santé et en espérant vieillir.

Les atteintes les plus courantes à ces lois concernent des projets immobiliers dans des zones remarquables pourtant classées inconstructibles de par la loi, comme la bande littorale (loi littorale), les espaces remarquables, les terres agricoles, la notion de continuité de hameau….
Ces PLU ont été dument avalisés et accordés par les différents préfets qui se sont succédés sur l’île. Car ces sont bien les services de l’état à travers les préfets qui vérifient la légalité de ces PLU, sinon qu’en serait-il je vous le demande!! Ces lois s’appliquent à l’ensemble du territoire français. Donc à la Corse (?).

Sauf que dans les faits ce n’est pas ainsi que ça se passe : ce sont les associations citoyennes (corses, je suis confus de vous le dire) qui dénoncent, attaquent et réfèrent devant les tribunaux administratifs. Et inlassablement, les tribunaux donnent raison à ces associations et annulent les PLU attaqués en se référant simplement à la loi. Française. Bafouée par les services de l’état. Français.
Le dernier PLU porté au Tribunal Administratif par ce « ramassis d’associations » a été annulé il y a tout juste 2 semaines, malgré la « vigilance préfectorale » qui lui avait donné son accord.

Les pressions et les menaces sur ces associations (corses) sont considérables.

Alors je vous éclaire Monsieur Barbier, grand défenseur des principes régaliens de la République Française : L’explosion de la construction immobilière en Corse est le terreau du développement du grand banditisme. Cette montée en flèche n’a été rendue possible que par l’incurie des services de l’état qui frise la complicité ou, à tout le moins, la corruption depuis de nombreuses années. C’est une violence en col blanc qui ne dit pas son nom, une violence dont vous ne parlez jamais dans les journaux et qui engendre celle qui fait la une de vos médias, plus spectaculaire et vendeuse. Car on parle de milliards d’euros Monsieur Barbier et ça aiguise quelques appétits…

Mais j’ai une question qu’il me brule de vous poser : lorsque vous parlez des Corses, à qui vous référez-vous ?
Je m’explique, il est vrai que ma question est confuse, pardonnez-moi : on parle si mal le français de ce côté de la méditerranée !

La Corse : environ 300.000 habitants dont moins de la moitié est aujourd’hui d’origine « génétiquement » corse, pour reprendre votre expression qui rappelle quelques idéologies nauséeuses. Ce qui revient à dire que plus de la moitié des habitants de l’île est d’origine « génétiquement » non corse (j’ouvre une petite parenthèse pour vous dire que dans ma grande naïveté des questions ethnologiques, ethniques et anthropologiques, pour moi est Corse celui qui a fait le choix d’aimer cette terre, d’y vivre, d’y travailler et de participer à son développement dans le respect de sa culture. Mais je n’ai pas votre science de ces choses là, loin s’en faut).
Dans ce lot de « génétiquement » non corses , il n’aura pas échappé à votre grande connaissance des affaires corses que, de par les avantages qu’elle offre à certaines branches de la fonction publique, notre île a le plaisir d’accueillir plus de policiers et de gendarmes (en proportion du nombre d’habitants) qu’il n’y en a dans les autres régions françaises (pour les gendarmes, 1 an passé en Corse = 2 ans ! ) Les englobez-vous dans « les Corses » ou en sont-ils exclus ?
Je pense que vous les englobez car sinon comment expliquer le taux de non élucidation de tous ces meurtres et qui frise le taux zéro, si ce n’est par leurs silences génétiquement complices. Car enfin, comment des professionnels du renseignement, payés pour cela, arrivant à savoir le moindre détail de la vie de Mr X ou de Mme Y, comment donc se fait-il que ces professionnels n’arrivent pas à faire de liens entre tout ce qui se passe et est visible de tous ?
Incompétence ? Pressions ? Atteintes violentes du virus corse appelé « « lascià core » (littéralement laisser courir, laisser tomber) ? Comment expliquez-vous la provenance des sources qui vous permettent à vous journalistes de pondre tous ces articles très détaillés (« La carte criminelle corse» du journal Le Monde entre autre) relatant et décortiquant tout cet imbroglio de meurtres, de commanditaires et de causes, donnant des noms avec forces explications ? Certains articles sont de véritables copies des PV des forces de police ou de gendarmerie qui connaissent bien mieux que moi les détails de tout cela mais qui selon vous ne savent rien « parce que les corses se taisent »

Une réponse puisée au fond incommensurable de votre éminente connaissance de ces choses me réjouirait fortement, ainsi que d’autres.

J’ai été long, je m’en excuse. Mais ça faisait tellement longtemps que je ne parlais plus à quelqu’un qui m’écoute si attentivement.
Parce que tout ce que je vous ai dit, avec d’autres nous l’avons déjà dit et répétés à en perdre la voix à tous les préfets qui se succèdent tous les deux ans.

Quelle chance j’ai que vous m’accordiez votre attention !
Mille merci Monsieur Barbier

Robert Cervoni, ex-bucheron, ex-muletier, accompagnateur en montagne et Corse voyou

28.mandatu da Passendau par isse sponde u 11/12/2012 21:24
Picculu puntu di storia:

ùn hè micca Poniatowsky chì a parlatu di u cromosonu in più di i corsi, quellu di a viulenza. Hè u "substitut du procureur PAGES in tribunale di Nizza i primi anni di u 70.

29.mandatu da misjacciagavignaninca u 24/12/2012 01:04
Qualchi tempi fa klaus barbier (ben truvata !!) m'a mandatu per email una proposta d'abonamentu à u so ghjunalacciu di puzzara. L'addiu rispostu di scurtassi di u mio addirizzu e d'andassi à fassi leghje da i s'amichi franscesi perche i sumeracci chi no simu un sapemu mica leghje i so scritacci razzisti tanta i Corsi.
Quantu pensu chi una piccula parula nanta l'arabi vi po manda in priggio e chi su tippacciu ci struvina sempre in la fanga senza chi nimu li diga u so fattu so stumacata e mi vene à voglia d'amazzalu. Aiutu Clandestini !!!

Novu cumentu :


Seguitateci nant'à Facebook


L'articuli

Abbunatevi à a newsletter

Circà nant'à A Piazzetta