Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Raffarin nant'à e scruccunerie di Sarkozy : "Comme dans le foot, l'essentiel, c'est que l'arbitre ne le voie pas"

"Comme dans le foot, l'essentiel, c'est que l'arbitre ne le voie pas". O di piglià à Tony Chapron cum'è direttore di ghjocu.



Raffarin nant'à e scruccunerie di Sarkozy : "Comme dans le foot, l'essentiel, c'est que l'arbitre ne le voie pas"
E metàfore futbalìstiche sì prestanu bè à a vita pulìtica, è à e scruccunerie dinù. Piacenu ancu à Jean-Pierre Raffarin (chì hà nigatu dopu).

Hè u situ Le Lab chì raporta sta frasa di l'anzianu primu ministru, in Le Point :

"Les affaires, c'est comme dans le football. On peut toucher le ballon avec la main ; l'essentiel, c'est que l'arbitre ne le voie pas."

Quessa, hè detta.

u 26 di Sittembre 2014



1.mandatu da sardu u 26/09/2014 12:18
propriu un politicu...

2.mandatu da Vitriolu u 26/09/2014 13:02 (da un teleffuninu)
Un ghjornu o l''altru, ci Sara un novu prucessu du Nuremberg e ha da finisce malu pa tutti issi fidoli Di putani

3.mandatu da farfalla u 26/09/2014 15:23
riaprimu à Alcatraz..

Novu cumentu :


Seguitateci nant'à Facebook


L'articuli

Abbunatevi à a newsletter

Circà nant'à A Piazzetta